Prendre RDV

Psychothérapie intégrative corps/esprit, Développement personnel - Strasbourg & Téléconsultation

Étiquette : dépression colmar

COVID : POURQUOI PEUT-ELLE DECLENCHER ANGOISSE ET DEPRESSION ?

psychothérapie, Hypnothérapie, sophrologie, méditation, techniques de libération émotionnelle, Colmar, strasbourg

Philippe Coat, psychothérapie intégrative
/ Natalia Coat, développement personnel

Pourquoi la situation sanitaire et le confinement en particulier accroissent-ils le risque de dépression et d’angoisse ? Parce que des mécanismes psychologiques de défense cèdent sous l’effet de l’inactivité, des relations avec des proches sont éclairées sous un nouveau jour en raison de la promiscuité qui nous est imposée et enfin parce que des questions existentielles s’invitent soudainement dans nos vies.

Des peurs souterraines qui émergent

Le confinement fait voler en éclats certains mécanismes psychologiques de défense qui, en temps normal, me permettent de faire face à mes démons. L’hyperactivité, par exemple, constitue une stratégie d’évitement assez commune : en saturant mon cerveau d’activité mentale et/ou mon corps d’activité physique, je cherche inconsciemment à me tenir à distance de mon monde intérieur : j’interdis à ces émotions, sensations ou pensées qui me font si peur (liées à des événements traumatiques, des relations douloureuses dans l’enfance avec un parent dysfonctionnel…) de parvenir à la surface. Avec le confinement, cette stratégie n’étant plus disponible, ce matériel psychique peut émerger à nouveau et susciter une grande angoisse. Cette angoisse peut être d’autant plus grande qu’elle est souvent incompréhensible : dans de nombreux cas, la personne concernée ne discerne aucun événement récent qui aurait pu déclencher son trouble.

Des relations éclairées sous un nouveau jour

Peut-être ce confinement va-t-il me révéler que la relation avec mon conjoint n’est pas ce qu’elle semblait être : les tête-à-tête dans ce silence gêné peuvent révéler que nous ne vibrons plus ensemble, que nous ne sommes plus émotionnellement synchronisés. Le temps maintenant disponible pour la discussion peut aussi être l’occasion de découvrir que nos divergences de vues sont profondes sur la politique, l’éducation, les relations humaines, la place de la spiritualité… Sujets autour desquels les débats étaient encore incongrus à l’époque où la passion amoureuse dominait notre relation. Après la découverte de ces désaccords, aura-t-on encore le désir de poursuivre notre vie commune ?

La résurgence de questions identitaires et existentielles

L’ inactivité et éventuellement l’isolement, m’invitent – parfois malgré moi – à faire le point sur ma situation actuelle, situation à laquelle je ne prêtais guère attention sous l’effet de la routine. Ai-je progressé dans ma relation avec mes enfants au cours de ces dernières années ? Suis-je parvenu à réaliser ces projets qui me tenaient tant à coeur ? Suis-je aujourd’hui un être humain plus accompli qu’hier ? Et le diagnostic que je vais tirer de ma vie en cette période propice au recul n’est pas nécessairement en phase avec mes aspirations profondes ! Alors la dépression peu s’installer sous l’effet d’un bilan qui me parait décevant.

Cette mise en jachère forcée est aussi propice à un questionnement sur l’avenir du monde. Et cet exercice de prospective peut se solder par une dystopie effrayante : les virus vont-ils devenir plus fréquents dans les années à venir ? Dans cette crise économique majeure qui s’annonce, aurais-je encore un travail demain ? Mes enfants ont-ils un avenir alors que les effets du réchauffement climatique se font tous les jours plus concrets ?… Amenée par ces questions, c’est l’angoisse de mort qui peut s’intensifier et faire le lit d’une dépression.

Comment traiter cette dépression ?

Le traitement des dépressions amenées par la situation sanitaire ne présente pas de spécificités. La COVID et ses conséquences constituent un déclencheur, pas la source de cette dépression. Tenter de faire disparaître les symptômes (angoisse, insomnie, perte d’appétit…) par de la relaxation, de la sophrologie ou encore de la méditation de pleine conscience peut produire quelques effets superficiels et à court terme. Mais sans une action à la source, la dépression ne cédera pas et même si elle s’atténue avec une situation sanitaire qui revient à la normale, elle resurgira probablement dès qu’un événement ou un environnement anxiogène se fera jour à nouveau.

Cette dépression est donc aussi une opportunité : elle met en évidence que des mécanismes inconscients m’emprisonnent, que de vieilles douleurs ne se sont pas cicatrisées. Par une thérapie intégrative, combinant plusieurs approches thérapeutiques, on va agir à la source de cette dépression et produire cette fois des résultats profonds et durables :

  • traiter les traumas du passé,
  • défaire les automatismes neuro-biologiques,
  • transformer les croyances limitantes qui fragilisent ma santé,
  • installer de nouvelles qualités positives,
  • renforcer ma résilience, ma capacité à faire face à de nouveaux événements difficiles,
  • entretenir, par des pratiques régulières, l’équilibre émotionnel et la santé retrouvée.

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59

CABINET COAT / Psychothérapies brèves, Hypnose, Développement personnel 

  • Strasbourg : 2 rue de la Brigade Alsace-Lorraine – 67000 Strasbourg
  • Colmar : 29 rue de la corneille, 68000 Colmar.

Philippe et Natalia Coat

  • Thérapie Intégrative Avancée (A.I.T.),
  • Psychothérapie énergétique et cognitive,
  • Techniques de libération émotionnelle (E.F.T. clinique),
  • Hypnose thérapeutique,
  • Hypnose générative,
  • Sophrologie,
  • Programmation Neurolinguistique,
  • Coaching génératif,
  • Méditation.

    Laissez nous un message

    Laissez nous un message

 


 

 

EFT : LIBERER LES BLOCAGES EMOTIONNELS, TRAITER LE STRESS

Parmi les techniques de la psychothérapie énergétique on trouve notamment l’EFT (Emotionnal Freedom techniques), utilisé par le cabinet Coat, technique qui permet de modifier rapidement les voies neuronales sous-tendant des problèmes psychologiques.

La plupart des troubles physiques et psychologiques s’accompagne d’un stress (un état physiologique) qui suractive le système nerveux sympathique dont la fonction est de maintenir l’équilibre d’un grand nombre de paramètres physiologiques non-soumis à la volonté : digestion, vascularisation, activité cardiaque, etc.

Sous l’effet du stress, une élévation chronique du taux de cortisol contribue aux affections suivantes :

  • Tension artérielle élevée
  • Réduction de la capacité de mémoire et d’apprentissage
  • Hyperglycémie
  • Maladies cardiaques
  • Diminution de la réparation cellulaire
  • Accélération du vieillissement
  • Ralentissement de la cicatrisation
  • Réduction de la réparation osseuse
  • Diminution des cellules immunitaires en circulation
  • Diminution des anticorps immunitaire
  • Mort des cellules cérébrales
  • Réduction de la masse musculaire
  • Diminution de la réparation des cellules cutanées
  • Augmentation de dépôt de graisse autour de la taille et des hanches
  • Ostéoporose.

Ce stress mobilise une grande partie de notre énergie, entrave de nombreux processus (cicatrisation, immunité…), entraine un épuisement des ressources et un vieillissement accéléré. Ce stress est le produit de mémoires émotionnelles qui agissent à notre insu et sous-tendent l’anxiété, la phobie, le syndrome de stress post-traumatique, les troubles obsessionnels compulsifs, la dépression… L’EFT va permettre de reconsolider ces mémoires émotionnelles, de rétablir l’équilibre du système nerveux autonome et de faire disparaître ou d’atténuer les symptômes physiques ou psychiques.

Sympathique et parasympathiquel’EFT est une technique « psychocorporelle » de traitement des blocages émotionnels liés à des événements passés, présents ou futurs. « Psycho » parce qu’il s’agit de penser à notre problème, et « corporelle » car nous stimulons certains points sur notre corps avec le bout de nos doigts. Ces points spécifiques se trouvent à l’extrémité des méridiens énergétiques, ceux décrits par la médecine traditionnelle chinoise il y a plus de 5000 ans.

La stimulation de ces points méridiens envoie une information au système nerveux autonome (comprenant le sympathique, le parasympathique et l’entérique) et lui dit : « on se calme ! ». C’est un peu comme si on appuyait simultanément sur l’accélérateur du système nerveux, en pensant au problème, et sur le frein, en stimulant les points méridiens. De cette manière, en associant une réponse de calme à un signal qui jusqu’alors déclenchait une réponse de stress, nous désactivons la réponse d’alerte automatique qui était enregistrée dans notre cerveau jusqu’alors. Et donc, nous « déprogrammons » le fonctionnement inapproprié qui était le nôtre jusqu’alors. D’où la notion de libération émotionnelle.

Des automatismes qui nous emprisonnent

Les souvenirs conservés dans le cerveau sont accompagnés chacun d’une émotion. Bien que notre mémoire enfouisse les souvenirs négatifs de manière à ce que cela impacte le moins possible notre existence, ceux-ci se rappellent à nous beaucoup plus facilement que les souvenirs agréables. A chaque fois que certaines conditions sont réunies (une image, un son, la présence d’une personne, une phrase, une intonation, une lumière, un décor…), cela déclenche en nous une mémoire négative et le cerveau nous connecte aussitôt à l’émotion qui s’y rattache telle que la peur, la colère ou la souffrance.

EFT emotionnal freedom technique cabinet Coat colmar mulhouse alsace

Ces mauvais souvenirs adressent un message d’alerte à notre cerveau et, en même temps, créent des émotions négatives que nous ressentons physiquement. Parce que ces messages agissent comme des impulsions électriques, ils créent des « éclairs » qui court-circuitent notre système énergétique corporel et conduisent à des blocages ou des déséquilibres.

Ce sont ces perturbations qui sont à l’origine des problèmes émotionnels et comportements négatifs. Si nous ne  libérons pas ces blocages, ils peuvent rester verrouillés dans notre système énergétique pendant toute notre vie. Ils deviennent évidents seulement lorsque nous commençons à souffrir de symtômes tels que la peur, la colère, la faible estime de soi, la dépendance, l’anxiété ou n’importe quel comportement négatif qui nous empoissonnent l’existence.

Les troubles traités efficacement par L’EFT

Voici une liste non exhaustive de symptômes sur lesquels L’EFT permet d’agir efficacement :

  • Problèmes liés au manque de confiance en soi : difficulté de parler en public, manque d’estime de soi, jalousie excessive, problèmes relationnels,
  • Gestion du stress et de l’anxiété et de leurs conséquences : ruminations, troubles d’angoisse, burn out, dépressions,
  • Peurs inexpliquées et phobies en tout genre,
  • Syndrome de stress post-traumatique consécutif à des violences ou des agressions,
  • Viols et abus,
  • Compulsions et addictions : drogue, alcool, tabac, etc.,
  • Troubles alimentaires, blocages à l’amincissement,
  • Troubles obsessionnels compulsifs,
  • Douleurs somatiques et chroniques, par exemple algodystrophie et fibromyalgie,
  • Colopathie fonctionnelle,
  • Allergies,
  • Problèmes de fertilité,
  • Problèmes sexuels,
  • Accompagnement et soutien psychologique des personnes atteintes de cancer,
  • Insomnies,
  • Accompagnement des enfants : difficultés d’apprentissage, dyslexie, énurésie, peurs et phobies scolaires, terreurs nocturnes,
  • Développement des performances sportives – Facilitation des apprentissages.

Les mécanismes en jeu

Lors d’une séance d’EFT durant laquelle on stimule manuellement des points d’acupuncture, on observe une activation de la réponse de relaxation du corps ainsi qu’un phénomène de « contre-conditionnement » grâce à l’association de cet état avec les pensées ou les souvenirs traumatiques.

Systeme_limbique_1De plus, les études attestent d’une modification de l’équilibre neurochimique du cerveau. Le niveau d’endorphines augmente ce qui permet une diminution de la perception de la douleur (Swack, 2001 ; Ulett 1992). La production de sérotonine croît également ce qui permet une amélioration de l’humeur (Ruden, 2005 ; Swack, 2001 ; Ulett 1992). L’EFT permet aussi de réguler les niveaux de cortisol, ce qui permet de diminuer la réponse « fuir ou combattre » (Church, 2009 et Ulett, 1992). Autre effet positif : celui de l’augmentation de l’acide gamma aminobutrique (le GABA) qui permet de réduire l’anxiété et d’inhiber la peur (Ruden, 2005).

On observe également un changement au niveau de l’activité cérébrale, notamment au niveau du système limbique et tout particulièrement de l’amygdale et de l’hippocampe qui stocke la mémoire émotionnelle.

Le système nerveux autonome se rééquilibre également grâce à la désactivation de la branche sympathique et de l’activation de l’axe parasympathique qui entraîne une réponse de calme. Ceci se traduit également par une meilleure variabilité du rythme cardiaque.

  • Pour en savoir plus sur l’EFT, vous pouvez vous reporter à l’ouvrage de Helena Fone et Jean-Michel Gurret : « Découvrir l’EFT » – Collection « Pour les nuls ».
  • Pour retrouver toutes les références des études scientifiques réalisées sur la psychologie énergétique, vous pouvez consultez le site (américain) suivant :  Toutes les études sur la psychologie énergétique

Des questions ? N’hésitez pas à nous appeler au  07 81 82 54 59.  

CABINET COAT    29 rue de la corneille, 68000 Colmar – Haut-Rhin.

Portrtait Natalia

Natalia Coat

Portrait Philippe

Philippe Coat

Thérapies brèves,

Développement personnel & existentiel,

Coaching de vie professionnelle

 


  • Thérapie Intégrative Avancée (A.I.T.),
  • Psychothérapie énergétique et cognitive,

    Picto contact Laissez nous un message

    Laissez votre message

  • Techniques de libération émotionnelle (E.F.T. clinique),
  • Hypnose thérapeutique,
  • Sophrologie,
  • Programmation Neurolinguistique,
  • Coaching génératif,
  • Méditation.

© 2022 Cabinet COAT

Theme by Anders NorenUp ↑

%d blogueurs aiment cette page :